mercredi 26 décembre 2012

Les 3 premiers conseils pour créer une communauté virtuelle pour son entreprise

Vous possédez une petite boutique, une association, ou vous êtes une marque qui commence à vouloir s’impliquer sur Internet et vous ne savez pas par où commencer.


Tout d’abord, définissons ce qu’est une communauté : 
Une communauté Web est un groupe de personnes ayant des intérêts et des passions en commun. La vôtre, hébergée sur votre site Web ou sur les médias sociaux, est composée entre autres de vos clients actuels et potentiels, de vos consommateurs ou admirateurs, de personnes partageant les mêmes intérêts, passions, valeurs ou culture de votre entreprise.
Les membres sont en principes égaux, mais ceux ayant une participation plus élevée/active ont souvent un statut implicite plus élevé.
Dans une communauté, tous doivent participer, être impliqués. Il est important de mentionner que l’inactivité d’une personne sur le Web, ne veut pas dire qu’elle ne consomme pas l’information. Donc cette consommation constitue une participation.

A partir de là, il faut bien savoir et être conscient qu’une communauté énorme de 1000 personnes ne peut pas se construire en une semaine (sauf si vous passez par là http://goo.gl/ZI1Qx) et qu’il faudra faire preuve de patience ! Cette liste est bien évidemment un exemple, chaque personne a sa manière de bâtir une communauté et une marque respectée sur les réseaux sociaux :)

1) Bien choisir les réseaux sociaux sur lesquels vous voulez être présent.

Il y a forcément “la base” sur laquelle vous avez presque l’obligation d’avoir une page, Twitter et Facebook. Sans forcément y poster beaucoup, vous pouvez y créer des sondages, des concours, des images, des vidéos... Qui constitueront déjà un départ, du contenu à lire pour les premiers clients.
N’hésitez pas à regarder sur quels réseaux sociaux vos concurents se trouvent : vous pourrez alors vous inscrire sur les même tout en postant quelque chose d’original, et même sur d’autres si vous pensez qu’ils mettront en valeur votre marque. Quelques exemples :
Google + : toute entreprise peut avoir une bonne raison d’avoir une page sur ce réseau. Elle apporte de nombreux bénéfices (cités dans l’un de mes posts précédents) Mais les petits commerces comme les restaurants, bars ... peuvent se contenter d’une page sur “Google local” qui permettra quand même au consomateur de faire un check- in ou de commenter sur la marque.
Pinterest : On serait aux Etats-Unis, j’aurais dit la même chose que pour Google +, mais ce n’est pas le cas en France. Ici ce réseau est très peu utilisé et ne sert que de vitrine à des marques de luxes ou vendeurs de vêtements bijoux... Il n’est donc pas obligatoire d’avoir sa page dessus.
Linkedin : Une plus-value pour les grands groupes. les espaces Linkedin doivent être traités comme n’importe quel espace conversationnel en ligne tout en comprenant bien l’aspect « professionnel » du réseau.
-  Tumblr n’est pas utilisé massivement en France et reste un outil plus personnel pour l’entreprise que pour les consommateurs. Viméo ne sert à rien si vous avez déjà une page Linkedin. Youtube peut-être intéressant si vous souhaitez créer et partager des vidéos sur vos produits ou services.


 2 ) Comment poster:
Les outils qui facilitent les interactions entre vos membres sont très importants, mais le plus important est de mettre de la vie dans votre communauté.
Soyez passionné, rendez visible votre engagement dans et en dehors de la communauté. Au sein de votre entreprise, battez-vous pour montrer que votre communauté est forte et dynamique.
Partagez du contenu vraiment original, même si cela demande beaucoup de créativité.
Cherchez du côté de la vie quotidienne ou de l’actualité.
Ce sont 2 thèmes intarissables. Parlez des anniversaires, des fêtes, des vacances, des animaux... Soyez inventifs, demandez à vos utilisateurs ce qu’ils pensent de tel ou tel sujet, lancez des sondages, faites des quiz de connaissances.
Ne postez pas uniquement du “marketing content”. Vous pouvez poster des phrases drôles, des images humoristiques … Et ainsi prouver que votre image n’est ni démodée ni ennuyante.
Et puis si vraiment vous n’avez aucune idée d’animation, demandez à vos utilisateurs : ils auront certainement une excellente idée !

3) Faites participer les utilisateurs
Que votre communauté soit opérationnelle ou non, mobilisez vos futurs utilisateurs en les questionnant sur les futures fonctionnalités de votre communauté qu’ils aimeraient avoir, cela prouve que vous leur faites confiance.
Ils vous diront ce qu’ils souhaitent en priorité, ce qu’ils aiment le moins, etc.
De plus, vos utilisateurs apprécieront de pouvoir proposer leurs idées. Ils auront l’impression de faire vraiment partie de la communauté et de participer activement à son développement. Et plus ils y participeront, plus ils y seront attachés.
Parlez aussi de temps en temps à des personnes individuellement. Ils se sentiront encore plus attaché à votre marque. 
Cependant, n’abusez pas trop des concours qui obligent les fans à “liker” votre page : une fois le concours terminé (et perdu), les participants quitteront cette page sans se soucier de la suite de la vie de votre marque.

J’espère que ces premiers conseils vous auront été utiles, d’autres posts viendront sur l’utilisation de chaque réseau social en particulier. Si vous avez d’autres astuces, partagez-les dans les commentaires !